Autosuggestion positive : contrôler ses pensées pour diriger sa vie

autosuggestion L’autosuggestion pourrait se définir simplement comme étant l’influence de l’imagination et des pensées sur l’être moral et l’être physique de l’homme. L’autosuggestion est à la base de la plupart des hypnotismes. Elle peut prendre la forme d’une affirmation verbale ou parfois d’une image mentale.

Si vous souhaitez apprendre l’auto-hypnose, il est important de comprendre comment faire une bonne autosuggestion.

L’autosuggestion a été popularisée par Emile Coué qui considérait cette méthode comme la plus efficace technique de guérison par l’esprit.

Toutefois, pour que vous soyez capable de pratiquer l’autosuggestion consciente, vous devez suivre étapes par étapes les enseignements à propos de l’autosuggestion hypnotique.

L’autosuggestion est, un instrument que chacun de nous porte en lui depuis la naissance et que nous utilisons inconsciemment toute notre vie.

Néanmoins, utilisée de la bonne façon, utilisée consciemment, l’autosuggestion ou suggestion hypnotique peut exacerber votre confiance en vous-même et changer votre vie du tout au tout.

 

Voici les règles que vous devez respecter pour réussir votre auto-suggestion

N’oubliez pas que vous parlez à une vraie personne !

Pour pratiquer l’auto-suggestion, vous êtes amenés à un moment de la procédure à énoncer à haute voix ladite suggestion. Et à ce moment précis, le ton de votre voix et votre attitude seront déterminantes dans l’issue de votre démarche d’auto suggestion hypnotique.

En général les personnes qui ne réussissent pas à utiliser l’autosuggestion échouent parce que quand ils le font, ils donnent presque toujours l’impression de « parler à un mur de briques ». Peut-être sommes-nous plus enclins à parler à d’autres personnes de manière prévenante qu’à nous parler de cette manière.

En fait il y a deux mauvaises façons de faire : utiliser l’autosuggestion sur un ton ennuyeux, détaché et dénué de sens, soit de manière tendue et agressive.

Cherchez plutôt une sorte de rapport avec votre esprit intérieur, avec vous-même. Parlez-vous avec considération et respect, d’une manière douce mais significative.

À cet égard, votre relation avec vous-même est comme votre relation avec n’importe qui d’autre, vous pouvez avoir une bonne relation ou une mauvaise relation.

En effet, sur le long terme, l’auto-hypnose ne se résume pas à l’autosuggestion. Il s’agit de développer une bonne relation de travail avec votre propre esprit, un sentiment de rapport interne et de confiance en soi, d’être intégré et à l’un avec les autres niveaux de votre propre esprit.

Chaque suggestion que vous proposez est une autre petite étape dans le processus global de construction de cette bonne relation avec vous-même. Les recommandations qui suivent sont conçues pour vous aider à trouver votre voix en faisant de l’autosuggestion et à développer une relation saine avec vous-même.

 

Suggestions d’expressions positives

Évitez les phrases qui emploient la négation verbale, comme « moins anxieux », « pas en colère », etc.

Dans l’inconscient, il n’y a que des contenus investis avec plus ou moins de force.

Par exemple si on vous dit : « Ne pensez pas aux éléphants. Vous pouvez penser à n’importe quel animal que vous voulez mais PAS aux éléphants… ».

Pour comprendre le sens de ces mots, la plupart des gens auront tendance à penser précisément aux éléphants ! En termes simples, pour comprendre un mot, vous devez généralement évoquer une image ou une sensation de votre propre expérience qui lui donne un sens, cela se produit spontanément au seuil de votre conscience.

Vous imaginerez le contenu des mots, quel que soit le sens de la phrase.

Par conséquent, « je me sens moins anxieux » est une mauvaise autosuggestion plus susceptible d’évoquer des sentiments anxieux que de les supprimer. Une meilleure suggestion serait d’affirmer que vous vous sentez plus confiant, c’est bien mieux car cela vous encourage à réfléchir à ce que signifie la confiance.

Formulez vos autosuggestions de manière positive et dites ce que vous voulez, pas ce que vous ne voulez pas.

 

Faites vos autosuggestion au présent

Il est normalement préférable d’utiliser le présent plutôt que le passé ou le futur dans votre autosuggestion. « Je deviens plus calme » ou « Je suis calme et confiant » valent mieux que « Je serai calme ».

Des suggestions sur l’avenir peuvent être utilisées, mais elles sont mieux liées à des situations spécifiques et formulées au présent. La formulation de quelque chose au présent encourage l’identification à l’expérience, qui est plus susceptible d’évoquer une réponse physique ou émotionnelle que l’utilisation du passé ou du futur, ce qui encourage un sentiment de distance et de dissociation.

Les suggestions formulées sous la forme progressive du présent («je deviens… ») sont plus permissives que celles formulées sous la forme simple («je suis… »), ce qui signifie qu’elles sont souvent plus faciles à accepter.

Par conséquent, « chaque jour je deviens plus calme et plus confiant » est moins répréhensible même pour la partie la plus sceptique de l’esprit. Dans la plupart des cas, l’esprit répondra à peu près de la même manière parce que les différentes formes grammaticales de cette suggestion contiennent toujours les mêmes concepts de base.

En règle générale, cependant, utilisez la forme de suggestion la plus directe avec laquelle vous vous sentez à l’aise, c’est-à-dire que la forme simple du présent est la meilleure.

 

Suggérez une action réaliste

Dans la mesure du possible, suggérez une action qui relève de votre sphère de contrôle.

Comme exemple de suggestion, « Je danse de mieux en mieux la salsa » est généralement plus fort que « Je suis le meilleur danseur de salsa au monde ». Tout le monde a le potentiel de faire des choses qu’il ne fait jamais réellement, le véritable pas en avant vient de transformer votre potentiel en action. Cependant, certaines personnes qui ont un doute de soi exceptionnel ou une faible estime de soi peuvent commencer par utiliser des suggestions qui les aident à reconnaître leur potentiel.

Suggérez des choses qui sont réalistes et, du moins en principe, dans votre sphère de contrôle. L’autosuggestion n’est pas magique, ce n’est pas un moyen de contrôler d’autres personnes ou des événements externes, sauf dans la mesure où ils sont influencés par des changements dans vos propres schémas de comportement.

 

Répétition, répétition, répétition…

Chaque fois que vous répétez une suggestion, imaginez que vous cherchez des moyens de la rendre plus convaincante, plus puissante et plus significative.

À titre indicatif, dans la pratique, la plupart des gens répéteront une suggestion autant de fois qu’il est confortable ou pratique, en au moins une séance par jour, pour un programme total d’une durée de quelques semaines.

La répétition est la mère de l’apprentissage. Cependant, la répétition doit être significative et non stupide, l’autosuggestion n’est pas comme chanter un mantra.

Il est irréaliste, bien sûr, de s’attendre à s’asseoir pendant cinq minutes, à se donner quelques autosuggestions timides et mal formulées et à s’attendre à un remède miracle. Il existe un effet d’entraînement qui peut prendre du temps à se développer, mais généralement pas plus d’une semaine environ.

Vous avez besoin de temps pour prendre l’habitude de penser positivement, de maîtriser votre imagination et d’apprendre par essais et erreurs comment tirer le meilleur parti de l’autosuggestion positive, en modifiant peut-être légèrement le libellé jusqu’à ce que vous trouviez ce qui fonctionne le mieux.

 

Signifiez tout ce que vous dites

Parlez avec foi et conviction dans votre voix et contemplez continuellement le sens de vos paroles. Les mantras sont parfois répétés rapidement en mettant l’accent sur le son ou la respiration.

Cependant, ce n’est pas le cas en auto-hypnose et en autosuggestion, c’est le sens des mots qui compte. Vous devez croire en vous et penser ce que vous dites.

N’analysez pas vos suggestions ou ne les commentez pas en interne. Il est naturel et souhaitable que vous imaginiez, et ressentiez les choses que vous décrivez, alors pensez à leur signification de cette manière.

Par exemple, si vous choisissez de répéter une suggestion comme « Je suis de plus en plus confiant… », alors soyez curieux et interrogez-vous sur les bonnes associations que le mot confiance évoque inévitablement pour vous.

Cela devrait être une exploration informelle et naturelle de la signification. Combinez l’imagerie mentale si possible. Détendez-vous, pensez positivement et imaginez vos objectifs d’une manière significative qui excite l’imagination.

 

Autosuggestion pendant le sommeil

La sphère de l’autosuggestion est très étendue, et vous serez surpris de savoir que vous pouvez toujours l’utiliser même pendant votre sommeil, ou juste avant de vous coucher. Ce que nous ressentons au réveil dépend de ce que nous ressentons en nous endormant. En cela, aucun homme ne devrait se réveiller en colère, car aucun homme ne devrait s’endormir de mauvaise humeur.

Avant de nous endormir, nous pouvons, par autosuggestion, nous traiter nous-même. Nous pouvons imprimer le message que nous désirons sur l’esprit subconscient, et cela nous affectera selon sa nature. En sachant que la majorité d’entre nous passe environ un tiers de sa vie à dormir, nous avons une idée de l’importance de nous mettre dans la bonne attitude mentale avant d’aller dormir.

Parce qu’en effet à aucun moment on ne peut utiliser l’auto-suggestion, avec plus d’effet que lorsqu’on s’apprête à se retirer pour la nuit.

C’est le moment de tous les autres où la précipitation de la journée est passée, où nous pouvons le plus efficacement nous mettre en phase avec l’Infini. En prenant l’amour comme notre pensée clé, il n’y a pas d’état mental, aussi troublé ou inquiet, discordant et désaccordé, qui ne puisse être mis en harmonie par l’auto-suggestion.

Il existe de merveilleuses possibilités pour la santé, le succès et le bonheur en nous-mêmes, en imprimant à l’esprit aussi vivement que possible avant de nous endormir ce que nous aimerions devenir et ce que nous aspirons à accomplir. Cette force merveilleuse en votre moi subjectif commencera aussitôt à façonner le motif, à occuper le modèle que vous lui donnez ainsi.

 

Pour finir retenez que l’autosuggestion tout comme l’hypnose ont pour but de vous permettre de toucher votre inconscient, de communiquer avec lui pour pouvoir lui imposer de nouvelles normes. Nous sommes souvent programmés à nous complaire dans nos mauvaises habitudes et trouvons toujours le moyen de fuir le changement.

Il faut donc faire preuve d’abnégation et de persévérance lorsque vous vous lancez sur le chemin de l’amélioration et du développement personnel.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *