phobies des araignees

Phobie des araignées : tout savoir

La phobie des araignées, l’arachnophobie fait partie des phobies les plus fréquentes. Elle se manifeste généralement par une peur excessive à l’origine de réactions désastreuses face à un animal pourtant inoffensif. La présence d’une araignée, ou le simple fait de voir sa photo peut déclencher une crise de panique chez les personnes phobiques.

Pour en savoir plus sur la phobie des araignées et trouver quelques traitements, lisez le présent article.

Qu’est-ce que la phobie des araignées ?

La peur est avant tout une émotion utile qui permet à chaque individu de se protéger, d’agir ou de fuir face à un danger. Cependant, lorsque la peur qui paralyse un individu en l’absence de réel danger prend certaines proportions démesurées, celle-ci devient pathologique. On parle dès lors de phobie. Tout type de phobie est un trouble anxieux. L’individu souffrant de phobie a donc totalement conscience que sa peur est irrationnelle et excessive, mais ne peut pas résister au besoin d’évitement de sa phobie.

La phobie des araignées ou l’arachnophobie est la peur la plus répandue parmi les zoophobies. En d’autres termes, il s’agit de la peur des animaux. Bien que la plupart des araignées soient inoffensives, il est possible qu’elles déclenchent chez certaines personnes une peur maladive. Généralement, la peur exagérée se manifeste très tôt dans l’enfance.

Les causes de la phobie des araignées

Une phobie se déclenche par un certain nombre de facteurs, et peut subvenir à n’importe quel âge. La peur excessive trouve son explication dans des phénomènes complexes, à la fois biologiques et psychologiques. Aussi, le contexte familial peut jouer un rôle. La phobie des araignées résulte en réalité de l’association entre une sensation corporelle désagréable et un sentiment de péril imminent. Chez l’enfant ou l’adolescent, cette association peut être renforcée par un discours familial. À titre illustratif, des parents qui lancent la « chasse aux araignées » une fois dans leur maison en campagne.

Par ailleurs, les images des arachnides véhiculées dans les médias comme la télévision ou encore le cinéma peuvent aussi vous inspirer la peur. Aussi, il y a les mauvaises expériences, susceptibles de créer chez vous un traumatisme. En plus de tout ceci, notez également que la peur des araignées appartient aux peurs dites naturelles comme : la peur du noir, la peur des hauteurs, la peur du vide, la peur des maladies, etc.

Les symptômes de la phobie des araignées

D’un individu à un autre et selon l’intensité de la peur, les symptômes de la phobie des araignées varient. Chez certaines personnes atteintes par exemple, c’est la présence d’une araignée qui déclenche une crise de panique ou une crise d’angoisse. Tandis que chez d’autres, une simple photographie suffit pour déclencher une peur excessive. Dans la plupart du temps, la crise phobique se traduit par certains symptômes à savoir :

  • Une respiration accélérée ;
  • Des peurs irrationnelles avec une envie de fuite ;
  • Des douleurs dans la poitrine ;
  • Une paralysie du corps ;
  • Les maux de têtes et des nausées ;
  • Les cris et pleurs ;
  • Une perte de connaissance et parfois une perte d’urine.

Avoir une phobie des araignées est vraiment stressant. Si vous remarquez ses symptômes, il est préférable de contacter un spécialiste pour obtenir des traitements capables de combattre l’anxiété.

Les pistes possibles pour bien guérir la phobie des araignées

Lorsqu’il s’agit d’une phobie des araignées simple, autrement dit sans symptômes très intenses, il est possible de se confronter à l’animal en question afin d’improviser soi-même sa peur. Mais lorsque la phobie est trop intense, une prise en charge adaptée par un spécialiste est nécessaire.

La séance d’hypnose

L’une des options qui s’avèrent efficaces contre la phobie des araignées, c’est  l’hypnose. Cette dernière est une puissante technique qui permet à votre cerveau d’apprendre plus facilement une nouvelle réaction face aux araignées. En effet, elle change le schéma de réaction de votre cerveau pour vous permettre de réduire l’angoisse liée à la phobie.

Grâce aux séances d’hypnose, votre cerveau reste beaucoup plus ouvert à de nouveaux fonctionnements. En d’autres termes, l’état d’hypnose améliore considérablement la plasticité cérébrale, ce qui facilite la création de nouvelles connexions neuronales. Ainsi, l’information stipulant qu’il y a une araignée dans la pièce peut sans aucun doute prendre une autre route, ce qui peut aboutir à une réaction de calme et de maîtrise de soi.

Le but de l’hypnose n’est pas forcément de vous amener à aimer les araignées, mais plutôt de vous aider à vivre normalement en leur présence, en gardant votre sang-froid. Ainsi, une séance répétée d’hypnose pour l’arachnophobie vous permettra de :

  • Ne plus avoir peur des araignées ;
  • Entrer dans les pièces où vous n’osiez pas aller ;
  • Être relaxé et bien détendu en présence des araignées ;
  • Profiter sans crainte de vos promenades dans la nature, etc.

Comme vous l’aurez compris, l’hypnose est une technique efficace. Plusieurs séances peuvent être nécessaires et pour cela, la séance d’hypnose en mp3 : Hypnose Arachnophobie – Peur des araignées est idéale.

En effet, cette séance d’hypnose utilise les mêmes techniques qui ont fait leur preuve en cabinet, avec l’avantage que vous pouvez l’écouter immédiatement après achat et aussi souvent que vous le voulez. De plus cette séance dure moins de 30 min et il est donc facile de trouver un moment pour l’écouter.

Les thérapies cognitivo-comportementales associées à des techniques de relaxation

Dans le domaine des phobies, les thérapies cognitivo-comportementales associées à quelques techniques de relaxation ont fait leurs preuves. Cette forme de thérapie est une « psychothérapie brève » qui porte sur les interactions entre toutes les pensées d’un individu, de ses comportements et émotions. Elle vise principalement à solutionner des problèmes actuels chez un patient. Elle repose sur trois principes fondamentaux à savoir : l’interactivité, la pédagogie et la collaboration.

Ici, plusieurs techniques d’exposition peuvent être employées :

  • La désensibilisation : il s’agit d’une exposition progressive à l’araignée couplée à l’apprentissage de techniques de relaxation visant à contrôler l’angoisse. Ainsi, elle permet de diminuer l’anxiété et de vaincre sa peur.
  • L’exposition dite « in vivo » : cette technique est en effet une confrontation avec une vraie araignée ou encore une réalité virtuelle.
  • La thérapie sur le souvenir traumatique : le principal objectif de cette technique est de laisser le patient parler de son expérience douloureuse pour lui permettre d’évacuer toute l’émotion qui y est liée. Ainsi, cette thérapie dédramatise l’expérience afin de réduire considérablement l’angoisse liée à la peur intense des araignées.

En fonction de vos besoins, le thérapeute peut employer une ou plusieurs de ses techniques.

Pour lutter contre la peur (peur du sang, peur des araignées, peur de la foule, peur de vomir, peur de conduire, peur de faire mal, peur d’avoir mal, peur de l’avion, peur des orages, etc.), voilà des pistes qui peuvent vous aider. Grâce à elles, vous pouvez combattre la peur très facilement et éviter les crises de panique au quotidien !

Découvrez ces séances d’hypnose guidée en mp3 :

 

Séance d'hypnose en lien :

30% de réduction avec le code : HAPPY
close-image

Black Friday 

75% de réduction !
Jusqu'à ce soir minuit
CODE : FRIDAY
close-link
Retour haut de page