Phobie sociale : 4 trucs d’auto-hypnose pour surmonter l’anxiété

phobie sociale La phobie sociale est une peur excessive et incontrôlable du rapport à l’autre. Si vous souffrez d’une telle phobie, sachez que votre situation peut changer !

Dans cet article, je vais vous donner 4 techniques d’auto-hypnose pour vous permettre de retrouver le plaisir des interactions sociales.

 

  1. La visualisation positive.

C’est souvent un fait ignoré : imaginer un évènement futur en angoissant est une forme de préparation mentale. S’il vous arrive d’imaginer votre prochaine rencontre ou votre prochaine sortie en angoissant à ce propos, vous vous préparez à angoisser le moment venu.

L’auto-hypnose vous permet de dépasser votre phobie sociale en vous entrainant à visualiser positivement les situations sociales futures. La plupart des personnes qui sont à l’aise en société le font naturellement.

Si cela n’est pas encore naturel pour vous, vous pouvez apprendre à le faire consciemment.

Lorsque vous pensez aux situations sociales avec anxiété, vous entretenez et renforcez en quelques sorte votre phobie sociale. Bien-sûr, vous ne le faites pas exprès et si vous pouviez faire autrement, vous le feriez volontiers.

La méthode d’auto-hypnose que je vous propose ici est relativement rapide et vous aidera rapidement à être plus à même de surmonter votre phobie sociale.

Vous allez remettre du contrôle dans un mécanisme qui vous échappait jusqu’ici.

Le cerveau fonctionne de manière très simple par association : lorsque vous visualisez un évènement, vous associez ce que vous êtes en train de ressentir avec cet évènement.

Si vous ressentez de l’anxiété, vous allez y associer de l’anxiété. Si vous ressentez de la paix, vous aller pouvoir y associer de la paix.

Donc la première étape pour surmonter votre phobie sociale avec l’auto-hypnose consiste à trouver la paix en vous, puis visualiser les situations sociales futures.

1. Installez vous confortablement et fermez les yeux.

2. Concentrez-vous sur votre respiration et inspirez sur 5 temps puis expirez sur 5 temps pendant quelques minutes.

Cela met mécaniquement votre coeur à un état de cohérence cardiaque. Les battements du coeur se font plus régulier et le corps se calme naturellement.

3. Amplifiez encore ce calme et cette paix par la visualisation positive.

Repensez à un moment où vous vous sentiez merveilleusement bien ou à un lieu qui vous rassure. Prenez le temps de ressentir à nouveau ces émotions positives.

4. Ancrez cet état de bien-être par un geste.

Vous pouvez associer cet état de bien être à un geste, par exemple serrer votre pouce et votre majeur. De cette manière, chaque fois que vous serrez votre pouce et votre majeur ensemble, vous réactivez cet état. C’est ce qu’on appelle un ancrage.

5. Activez votre ancrage et visualisez une situation sociale.

En gardant le geste précédent, visualisez une situation sociale en imaginant les choses telles que vous aimeriez qu’elles se passent. Voyez vous à l’aise, avec le sourire, passant un bon moment avec les autres. Entendez les rires et les compliments des autres et les vôtres. Ressentez cet état agréable de joie ou de bien-être.

6. Revenez quand vous le souhaitez à l’instant présent.

7. Recommencez aussi souvent que possible !

En pratiquant régulièrement, vous allez remarquer que vous devenez de plus en plus à l’aise avec les autres.

Découvrez la séance d’hypnose : Être soi-même en société

2. Observez autour de vous

 

Lorsqu’on a une phobie sociale ou de l’anxiété en société, on a tendance à porter notre attention sur ce qui se passe à l’intérieur de nous : nos angoisses, nos peurs, nos doutes, etc… Cette attitude est en fait ce qui entretient l’anxiété et la phobie sociale.

En portant votre attention vers les autres et ce qui vous entoure, vous coupez l’herbe sous le pied de votre anxiété. Vous lui dérobez sa puissance !

Un des exercices les plus simples pour apprendre à regarder les gens avec confiance est de vous demander quelle est la couleur de leurs yeux. De cette manière, vous portez votre attention sur quelque chose de factuel tout en vous entrainant à regarder les gens dans les yeux.

Porter son attention sur le monde extérieur plutôt que sur notre monde intérieur imaginaire est une capacité qui se développe avec la pratique.

Vous pouvez commencer en observant des objets, des plantes ou des animaux jusqu’à sentir au bout d’un moment que toute votre attention et vos pensées sont tournées vers cet objet. Vous remarquerez que vous cessez de penser à propos de vous-même et entrez vraiment en contact avec ce que vous observez.

Alors, à ce moment là, les pensées angoissantes disparaissent et le calme s’installe.

L’observation vous permet également de trouver plus facilement des sujets de conversation en faisant une remarque sur quelque chose que vous appréciez chez l’autre.

Cela vous donne aussi la possibilité d’anticiper les réactions des autres et de mieux comprendre ce qu’ils sont en train de vivre.

Vous pourrez ainsi remarquer que les autres personnes ne sont pas forcément aussi à l’aise que vous ne le pensez. Et si vous faisiez en sorte de mettre ces personnes à l’aise ?

 

3. Faites preuve de gentillesse avec les autres

Une fois votre sens de l’observation développé, vous avec la capacité de mieux comprendre les besoins des autres. Et cette capacité vous permet de mieux y répondre.

Si vous constatez qu’une personne autour de vous a besoin d’aide, offrez-lui votre aide.

Nous avons tous désespérément besoin d’attention et de validation.

 

4. Vous n’êtes pas votre anxiété

Il arrive souvent qu’on s’identifie à une peur ou à une angoisse. On peut se dire “je suis anxieux” ou “je suis ultra-timide”. Pourtant selon certains contextes, vous êtes plus à l’aise que dans d’autres. Et il vous est peut-être même déjà arrivé de “sortir de vos gonds” et d’oublier toute forme d’anxiété.

Cessez de vous identifier à vos peurs. Préférez les considérer comme quelque chose qui arrive parfois, comme ça peut être le cas d’une douleur passagère. Et ouvrez la porte à de nouvelles possibilités.

Permettez de vous de vous débarrasser de cette anxiété.

Imaginez un instant que vous sortez de votre corps et que vous vous observez de l’extérieur. Votre corps devient comme une marionnette que vous pouvez modeler à votre volonté.

Quelle serait la posture de cette marionnette dans un état d’aisance ? Comment cette marionnette pourrait bouger en étant à l’aise ?

 

Conclusion

La phobie sociale n’est pas insurmontable, au contraire. Vous pouvez apprendre l’auto-hypnose pour gérer l’anxiété et à vous en débarrasser progressivement. En apprenant à utiliser votre esprit de la bonne manière, vous verrez qu’il devient facile de prendre du plaisir avec les autres en étant vous même !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *